Comment la CIA nous espionne grâce à nos appareils électroniques

La révolution technologique de ces dernières années nous permet d’être en permanence connecté. Avec nos appareils électroniques, que ce soit smartphones, tablettes ou encore ordinateurs portables, nous sommes devenus une génération ultra connectée. En effet, aujourd’hui quand les gens marchent dans la rue, ils ont pour la plupart le nez dans le smartphone. Quand nous nous rendons au restaurant, nous prenons tout de suite en photo le contenu de notre assiette afin de la partager sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux : une source de données infinie pour la CIA

Parlons-en justement de ces chers réseaux sociaux dont personne ne peut se passer. Facebook, Snapchat, Twitter, Instagram ou Vine par exemple, et j’en passe et des meilleurs, sont vos meilleurs alliés pour tout connaitre de la vie des gens que vous aimez, et même celle des gens que vous n’aimez pas d’ailleurs. Mais il faut savoir que ces réseaux sociaux sont une base de données incroyables sur chacun des utilisateurs. Et on se doute très bien que l’ensemble de ces informations sont utilisées par la CIA qui nous espionne. D’un certain côté, cela peut prévenir de certains actes dangereux ou on peut mettre la main sur des profils de personnes dangereuses, comme des pédophiles par exemple. Car évidemment, bien plus que d’utiliser les données récoltées sur les réseaux sociaux, la CIA est en capacité de tracer chacun de nous avec notre appareil. À tout moment, on peut se retrouver espionné ou mis sur écoute par la CIA qui possède une équipe à la pointe de la technologie. Ces hommes et ces femmes, qui travaillent dans une confidentialité extrême ne dévoilent absolument rien de leurs missions. Le sujet de l’espionnage via les appareils électroniques est tabou.

cia-espionnage-appareils

Vers de plus en plus d’appareils électroniques

Et pourtant de plus en plus, on se dirige vers une vie dictée par les appareils électroniques. On pourra alors commander le chauffage de sa maison via son smartphone, baisser ou monter les stores, activer la télévision, mettre en route le four dans la cuisine ou encore, et c’est surement là le meilleur, se faire couler un bain en sortant juste du travail pour que celui-ci soit encore bien chaud lorsqu’on arrive à la maison. Mais en procédant ainsi, imaginez à quel point la CIA connaitra votre mode de vie. Ce sont finalement, des hommes et des femmes, bien que tenu à la confidentialité, qui seront au fait de vos petites habitudes de vie et de vos petits plaisirs, qui pourtant appartiennent à l’ordre du privé. Nous ne sommes pas à l’abri qu’un des personnels de la CIA soit mal intentionné et divulgue au grand jour l’ensemble des données auxquelles il a accès.
Ce débat est très sensible puisque l’espionnage électronique permet aussi de protéger la population, mais jusqu’à quel point est-on prêt d’aller pour vivre en toute sécurité ? Jusqu’à compromettre notre vie privée… Il me semble que le débat restera pour de nombreuses années encore en suspens.